Perte de poids : 4 fausses croyances

 

Comment maigrir | Conseils pour mieux manger | Manger à sa faim

Quand nos croyances NOUS EMPÊCHENT DE MANGER SEREINEMENT

4 fausses croyances à connaître pour manger à sa faim

[INTRO]

Il ne faut pas Cette petite phrase anodine que tout le monde peut compléter en matière d'alimentation en dit long sur la perception et le rapport que nous avons avec la nourriture. Quand on y pense, nous avons tous notre mot à dire, notre point de vue et nous sommes capables de débattre sur le sujet de longs moments avec d’autres. “Non, il vaut mieux faire ci ! Pas du tout, tu n’as rien compris au jeûne intermittent”. 

Il se trouve que ces grands principes et même, disons-le, nos croyances sur ce que l’on mange, vont inconsciemment conditionner nos choix alimentaires. Nous pensons qu’il vaut mieux éviter de faire ci, alors nous allons manger comme cela. Souvent fausses, ces croyances vont sans le vouloir, nous inciter à trop manger. Aujourd’hui, La Fin des Haricots fait le point sur quatre d’entre elles pour vous aider à retrouver une liberté alimentaire !

1. Il ne faut pas grignoter

C’est faux mais ça peut être vrai, tout dépend de votre définition du grignotage. La problématique est là. Pour beaucoup, grignoter veut dire “manger entre les repas”. Une définition erronée qui rend fausse l'affirmation grignoter fait grossir. Pourquoi ? C’est très simple. 

Si nous vous partageons la définition suivante du grignotage : grignoter, c’est manger sans faim. Alors grignoter peut se faire en dehors des repas ET pendant les repas. Si vous mangez à l’heure du déjeuner alors que vous n’avez pas faim, vous grignotez ! La subtilité est de taille. 

Lorsque nous comprenons que grignoter n’est pas une question d’heure mais de faim (donc de besoin ou non de calories), notre façon de manger peut radicalement changer : 

  • J’ai faim dans l’après-midi, je mange un encas avec faim, sans culpabilité, je ne suis pas en train de grignoter ! 
  • Je n’ai pas très faim (voire pas du tout) à l’heure du déjeuner, si je mange comme d’habitude je grignote. Si je décide de m’écouter, je choisis une petite entrée ou mange qu’une partie de mon Tupperware simplement pour accompagner les autres. 

Rendez-vous compte de l’impact de cette fausse croyance sur votre alimentation. Quand on remet les pendules à l’heure, on se rend compte qu'un grand nombre de fois, nous évitons de manger alors qu'il le faudrait. Et nous mangeons, alors qu'il ne le faudrait pas... 

Un petit échange sur le sujet sur notre compte instagram, si vous ne l'avez pas vu !

 

Live instagram

On vous explique la véritable définition du grignotage

 

2. Il ne faut jamais se resservir

La règle est simple ! Ce qui fait grossir, c’est de manger une quantité de calories supérieure à nos besoins. On comprend donc que : trop se servir "fait grossir", mais se resservir pas du tout ! Cette croyance peut même avoir tendance à vous inciter à vous servir plus copieusement la première fois, pour éviter de vous resservir… Mauvais calcul quand on peut tout simplement se servir une plus petite portion en toute tranquillité et être éventuellement rassasiée à la fin de celle-ci. Sinon, il suffit simplement de se resservir une nouvelle petite portion. Mais nous comprenons bien que se servir beaucoup pour éviter de se resservir nous mène inévitablement de temps en temps à manger de trop grandes quantités.

3. J'ai très faim, j'ai besoin de beaucoup manger

Et bien non ! Ça peut même être l’inverse. Quand nous avons très faim, nous avons un besoin en calories immédiat ! Il s’agit d’urgence (et non d’importance en quantité). Donc pas besoin d’avoir peur d’une fringale, au contraire ! C’est un moment où vous êtes certaine de manger avec faim, donc de combler un véritable besoin - donc de ne pas grignoter, de ne pas grossir. Plus on garde en tête cette fausse croyance, plus nous allons éviter “la fringale” alors qu’elle doit être notre priorité ! 

4. Il faut du temps pour bien manger

Là encore, nous en avons longuement parlé en co-live sur notre compte. Bien manger, ce n’est pas manger des Açaï-bowls très compliqués, ni une soupe chaque soir, ni un plat composé essentiellement de légumes. Bien manger, c’est respecter les aliments que l’on mange en les choisissant avec soin, c’est cuisiner en 10 petites minutes voire même une minute pour ouvrir une boîte de sardines avec du bon pain frais. Bien manger, c’est manger avec faim, à sa faim mais surtout avec un véritable plaisir. Notion que nous travaillons avec les programmes de La Fin des Haricots. Le plaisir gustatif est LE signal envoyé par le corps pour vous signifier si oui ou non nous devons manger. 

Nous vous invitons à revoir notre Live avec Barbara sur le sujet :

 

Live avec Barbara

Qu'est-ce que bien manger ?

 

Il est grand temps de mettre un terme à ces idées reçues et à revenir à ses sensations alimentaires qui passent avant par le plaisir gustatif en mangeant. 

Retrouver sa liberté alimentaire est un chemin possible ! Rejoignez-nous pour 21 jours pour 9,99€ seulement… (avec lesquels vous pouvez aussi acheter un menu salade / boisson à la boulangerie ou un T-shirt).

 

HAUT